MARCHE ENFANTS ROUGES
Balades parisiennes,  Bars et restos parisiens,  Les news

Le marché des enfants rouges

café enfants rouges

Au coeur du Marais bobo, juste à côté de la mairie du 3ème se trouve le marché couvert des enfants rouges. Ce marché est unique en son genre pour faire des courses (enfin il doit y avoir 5 stands de primeurs) et surtout de se restaurer. Il y a en effet de nombreux traiteurs aux diverses spécialités (italien, méditerranéen, japonais, US, tropical …) qui mettent des tables pour se restaurer sur place.
Cet endroit est vraiment parfait pour une pause déjeuner en toute décontraction. De toute façon le marché n’est ouvert le soir que jusqu’à 20h. Il ne faut pas se le cacher, il y a plus de touristes que de riverains.
Pour ma part, j’ai testé le stand italien Lebotti et je me suis régalée. Tout est fait maison et se sont des vraies spécialités italiennes. On se retrouve sur une grande table, assis sur des bancs, genre table d’hôtes avec d’autres convives.
Nous avons partagé des Arancini et des pates succulentes. L’Italie sans prendre l’avion !

N’oublies pas de me dire ce que tu auras dégusté 😉

Pourquoi le marché des enfants rouges ?

A la fin des années 90, il est le plus vieux marché couvert de Paris, et sans doute l’un des plus anciens de France.
Le nom des « Enfants-Rouges », de même que celui de « marché de Beauce ». Ces deux noms viennent de la proximité de l’hospice des Enfants-Rouges (1524-1777) créé par Marguerite de Navarre pour des orphelins dont l’uniforme était rouge, qui a aussi donné son nom au quartier et de celle de la rue de Beauce.

marché des enfants rouges fleuristes


1615, la ville s’arrête au niveau de la Place de la République et le donjon du Temple domine un quartier en plein développement. La demande d’approvisionnements explose et rend nécessaire la création d’un marché.
Louis XIII, délivre son acte de naissance au futur « Marché des Enfants Rouges ». Par lettres patentes datées de mars 1615, il charge deux commissaires de guerre, Sulfice Richard et Jean Duflos de l’ouvrir et de le construire.
Les deux hommes décident de l’établir à l’angle des rues de Bretagne et de Berry sur un vaste terrain qu’ils ont acheté à Pigou, un notable de l’époque. Puis Perceval Noblet, maître charpentier du roi, reçoit commande pour une halle de bois reposant sur 16 piliers de chêne, des étaux de boucherie, une fosse à purin et un puits. Le « Petit Marché du Marais », son appellation d’origine, est né. Il prospère rapidement, et devient le « Marché du Marais du Temple ».
En 1536, Marguerite de Valois, sœur de François 1er, décide de créer un hôpital-orphelinat pour recevoir « des orphelins de père et de mère trouvés à l’Hôtel Dieu de Paris ». Ces enfants sont appelés les Enfants de Dieu, mais leurs vêtements d’étoffe rouge, symbole de la charité chrétienne leur fit donner par le peuple, le nom d’enfants rouges. Situé sur l’emplacement de l’actuelle rue du Grand Chantier, cette institution ferme ses portes en 1772 et les orphelins sont transférés aux Enfants Trouvés de l’Ile de la Cité. Sans doute en souvenir de cet hôpital-orphelinat, le marché voisin du Marais du Temple devient à la fin du XVIII ème siècle le « Marché Des Enfants Rouges. »
En 1912, le marché est vendu à la ville de Paris. Entre-temps de nombreuses modifications ont été réalisées. Un corps de Garde occupé par la Garde de Paris, une fontaine et une vacherie sont crées. La vacherie, appelée aussi « la laiterie des enfants rouges », renferme une douzaine de vaches (à l’emplacement actuel du potager des oiseaux) et procure du lait frais pour tout le quartier jusqu’en 1914, date de sa fermeture.
Le marché des Enfants-Rouges est inscrit depuis 1982 à l’inventaire des Monuments historiques.

Ne manques pas d’aller le visiter, tu passeras un agréable moment tout en joignant l’utile à l’agréable et plus tu es à quelques encablures à pied du quartier du marais et tous les hôtels particuliers encore intacts!!!

Sources : Le guide du promeneur (3ème arrondissement) Isabelle Dérens (Editions Parigramme) - Larousse de Paris - Dictionnaire historique de Paris, Georges Pessard - Le 3ème arrondissement, Emmanuelle Loizeau.

Adresse du marché : 39 rue de Bretagne | Haut Marais, 75003 Paris, France

N'hésitez pas à me partager !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recommended
La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour…
error

Vous aimez ce blog ? Parlez-en aux copines !