seth expo playtime
Les news,  street art Paris

Expo Playtime de Seth

Avant d’être exposé dans une galerie, comme un artiste reconnu, Julien Malland devient Seth dans les années 90. Il commence à peindre dans les rues de Paris. Je ne vais pas vous faire languir, j’ai beaucoup aimé mais chut! Allez revenons à cette expo !

« J’ai découvert l’art de rue et le graffiti en 1996 avec des copains », raconte-t-il. « Je me suis tout de suite mis à dessiner des personnages. Mes copains faisaient des lettrages, mais j’étais très mauvais pour cela ». Ses personnages sont inspirés par l’univers hip-hop du moment.

Seth

C’est la 3ème fois qu’il investit les murs de la galerie Itinérrance, grande prêtresse du street art à Paris. Lors du vernissage, 95% des œuvres ont été vendu. Le street art a la cote.

Le thème de l’expo Playtime de Seth

Seth a voulu mélanger de multiples supports de création. « Playtime » est une ode à la créativité et au jeu dans un monde de plus en plus raisonnable.

Un monde imaginaire

Pour cette exposition, Seth réinterprète certaines de ses créations peintes aux quatre coins du monde et nous parle de l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Comme il aime à le dire, ses peintures sont “des portes qui s’ouvrent sur des mondes imaginaires”. Elles nous invite à une introspection qui nous fera apercevoir, le temps d’un instant, l’étendue de notre richesse intérieure.

On y retrouve les thèmes récurrents de Seth, son amour pour les livres, le jouet comme outil d’évasion, ou encore la nostalgie d’un monde qui disparait. Le vortex reste souvent présent, chacun peut y voir ce qu’il veut  ; le passage vers une autre dimension, le reflet de l’imaginaire ou encore une représentation des différents degrés de la conscience.

Il incarne la richesse d’un univers intérieur qui inonde l’espace, la porte vers un nouveau monde, comme le terrier du lapin d’Alice aux pays des merveilles.

Si vous voulez découvrir Seth dans les rues, baladez vous à la Butte aux cailles, un mur entier réalisé par Seth autour du boulevard Vincent Auriol, ou bien encore au belvédère du parc de Belleville.

pour voir l’expo du 6 février au 11 avril 2020 c’est au : 24B Boulevard du Général d’Armée Jean Simon, 75013, Paris

Source galerie Itinérrance

N'hésitez pas à me partager !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Recommended
Ne me demandez pas comment je suis tombée sur cette…
error

Vous aimez ce blog ? Parlez-en aux copines !